Prospective

Partie Prenante replace la prospective au service de l’action pour mieux répondre au besoin d’anticipation des acteurs territoriaux et faire face aux nouvelles incertitudes.

La prospective est un outil essentiel pour permettre aux acteurs publics (et privés) de mieux comprendre la société dans laquelle ils évoluent. Mais elle peine de plus en plus à remplir cette fonction.

L’approche de Partie Prenante répond à deux enjeux majeurs pour maximiser l’impact de ces démarches d’anticipation :

> Elargir nos visions du futur, pour dépasser la panne des imaginaires prospectifs (coincés entre l’espoir du paradis et l’angoisse de la catastrophe). Demain sera sans doute aussi complexe qu’aujourd’hui, et les changements ne sont pas toujours là où on les attend. Partie Prenante aide à décentrer le regard et à mettre en lumière les signaux discrets des tendances à venir.

> Donner du poids au long terme, en faisant de l’anticipation un réflexe pour l’action. Cela suppose d’abandonner les grandes démarches généralistes pour se focaliser sur des problématiques plus précises, en co-production avec les utilisateurs de la réflexion prospective.

Concrètement, Partie Prenante intervient pour aider les élus et les services à formuler leurs besoins prospectifs et à mettre en débat l’analyse des tendances à l’oeuvre. Elle met notamment l’accent sur la contextualisation de la réflexion (les enjeux prospectifs ne sont pas les mêmes partout et pour tous !) et les formes de sa restitution.